Raquel PICON

Présidente du Centre Culturel Hispanique

LA MOVIDA est devenue le festival de flamenco incontournable de Valence.
La présence du public se confirme chaque année, le théâtre de la ville joue à guichets fermés avec
des spectacles accueillant des artistes de renommées internationales.
Le concours de flamenco se professionnalise tout en gardant une volonté de donner l’opportunité à
de jeunes talents amateurs de se faire connaitre et d’évoluer dans leur art.

Public, artistes, partenaires, amis, nous étions prêts et nous aurions tant aimé vous retrouver en
avril pour la 10 ème édition du concours de flamenco, pour le spectacle de jeunes talents, pour le
défilé de mode, pour la parade Sévillane, pour l’exposition, pour les concerts…
Nous aurions tant aimé vous retrouver à la Bodega pour TAPEAR (manger des tapas), se retrouver
autour d’un verre, danser, chanter.
Mais l’infecte épidémie en a voulu autrement, ne laissant aucune place à la culture !

Et c’est après de longs mois d’incertitude, que nous avons enfin pu annoncer la présence de notre
artiste vedette Miguel Fernandez Ribas avec son nouveau spectacle EL YIYO Y SU TROUPE.
Afin de respecter les conditions sanitaires toujours en vigueur, bien qu’assouplies, nous avons fait le
choix de proposer deux séances.
Plus que jamais nous avons besoin de vous, besoin de votre soutien, de votre présence, de vos
encouragements, de votre amitié, de votre chaleur…
Alors venez applaudir ce prodigieux danseur, venez vivre un moment d’exception avec ce virtuose
du flamenco !
En 2020 et 2021 les droits à la culture ont été lourdement impactés.
Pour la prochaine édition, nous serons prêts, nous continuerons de vous présenter des artistes
reconnus sur le plan national et international comme toujours, sans délaisser pour autant le local et
la proximité.
Nous retrouverons ces moments d’exception, haletants, émouvants.
Nous retrouverons la MOVIDA !

Raquel PICON

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible »
Antoine de Saint-Exupéry

Nicolas DARAGON

Maire de Valence / Vice-président de la Région

Chaque année, d’un coup de talon, d’un claquement de mains et par l’exercice d’une certaine magie, le Festival La Movida fait mentir les géographes et transporte notre ville par-delà les Pyrénées.

Ce voyage nous dirige plein Sud, en Andalousie, du côté de Séville pour être précis. Là où le Flamenco est un art de respirer la terre chaude et d’enflammer le temps. Ou à l’inverse, selon les tempéraments.

Spectacles, Tablao, concours de danses, bodega, vernissage dansé, expositions, ateliers, parade Sévillane, défilé de mode flamenca, autant d’occasions qui nous seront offertes du 2 au 19 avril, sans prendre le train ni l’avion, de s’évader en danses et en chansons afin de rendre l’hommage qui se doit à l’âme Ibérique, tout autant que de fêter l’arrivée du printemps.

Bailaora, robes longues rouge ou noire, costumes courts pour les hommes, dans des démonstrations savamment orchestrées, les acteurs de ce festival renoueront durant cette quinzaine avec les origines artistiques du Flamenco. Par leurs rondes envoûtantes et saccadées ils sauront transporter le public, à l’évocation répétée des pouvoirs prenant du duende. Rite autant que danse, flamboyant et fascinant et seul apte au monde à brûler véritablement les planches.

Une fois encore, par nos applaudissements répétés, remercions l’ensemble des acteurs et initiateurs de cet incandescent festival et répétons-le : « Viva Valence, c’est ici que l’on danse ¡Ole! ».